Restructuration du château Périssaguet

Le domaine Périssaguet, formé du parc et de son château fait référence aux demeures classiques. On y retrouve nombre de caractères qui ont fait le succès du modèle : la disposition du château entre cour et jardin, l'axe de composition et de symétrie à la fois au niveau du parc, de l'allée d'accès, mais aussi de l'architecture elle même symétrique et dont l'axe est accentué par la lucarne centrale. Tout concourt à la sérénité de ce modèle architectural éprouvé... Or, au XXe s., suivant l'anachronisme le plus complet, des tours hirsutes sont venues flanquer ses côtés. Le résultat est surprenant : un corps central à l'aspect classique, à la modénature délicate entouré de deux grosses tours hors de proportion et d'apparences pseudo-médiévales. Le corps de logis revêtu d'un enduit fin et des ailes-tour rondes dans une brique rouge des plus grossières. Une fois ce constat esthétique passé, l'approche structurelle et sanitaire n'est guère plus convaincante. L'état de vétusté avancé de certaines parties comme les façades, les problèmes structurels des planchers, déterminent un potentiel de réutilisation en l'état peu probant...

Lieu : Valenton, Val-de-Marne

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Valenton

Maîtrise d’œuvre : Daniel Cléris et Jean-Michel Daubourg architectes, BMI: BET structure, Choulet: BET fluides, élec., GENERAL ACOUSTICS: acousticien, SEREB Concept: économiste.

Programme : Directions de l'action culturelle et socio-éducative de la commune

Surfaces : 800 m² SHON

Coût : - M€ travaux

Livraison : concours 2013